[Mercato-Fiction] N°4 : Un 31 août de folie à l’OL !

Décines,
Siège de l’Olympique Lyonnais,
31 août 2016,
07 h 45,

JMA pousse la porte d’entrée du Siège de l’OL… Il a encore le nez et sa main droite scotchés sur son téléphone, occupé à répondre à 2 ou 3 supporters lyonnais déjà réveillés (les twittos lyonnais ne sont pas forcément matinaux) et en attente de grandes nouvelles, en ce fameux jour du 31 août 2016. La veille au soir, une campagne s’est organisée sur Twitter (sous le hashtag #SignJovetic) qui n’a pas laissé indifférent le toujours-jeune entrepreneur : il a quand même reçu près d’un millier de notifications en quelques heures… De quoi le rendre pensif en cette matinée estivale…

Bernard Lacombe, Bruno Genesio et Florian Maurice sont déjà là, installés. A l’instar du quatuor composé de Lacazette, Umtiti, Tolisso et Ferri (qui s’autodénominent « los gangos »), on les surnomme déjà « los viejos gangos », un nom de cartel qui ne fait peur à personne, mais qui leur insuffle une confiance impressionante… Ils ont répondu présent à l’appel du Président. Gérard Houllier, de son côté, a été dispensé de la matinée de travail, pour faire une mini-cure de spa dans un institut réputé de la métropole lyonnaise. Le stress du mercato ne l’a pas laissé de marbre, et son médecin a été catégorique…

Un café est servi par la secrétaire aux 4 décideurs. Elle reçoit en échange un clin d’oeil de JMA, auquel elle répond par une indifférence particulièrement notable. Devant chacun des personnages, une copie des dossiers des joueurs suivis par l’OL depuis 5 jours. Pourquoi si peu de temps alors que le mercato dure 2 mois et demi ? L’affaire Ghezzal, toujours pas réglée, les blessures de Fékir et Lacazette, finalement pas si graves, et une défaite historique subie face à un promu qui devrait retrouver la L2 d’ici peu, ont encore une fois mis l’OL dans une position assez inconfortable…

Les supporters sont plutôt mécontents. Les comptes sont dans le vert (et de loin), et pourtant, l’OL a vécu un mercato très décevant. Il avait pourtant bien commencé, avec quelques arrivées judicieuses pour compenser les départs dans le secteur défensif. Mais Ghezzal, Valbuena et Grenier sont toujours là. Leurs salaires aussi. Et les indemnités de transfert correspondantes à leur départ ne sont pas là. Tolisso n’est pas non plus parti. Ce qui signifie que le club ne peut plus rien dépenser s’il veut s’assurer d’avoir les liquidités pour rembourser entièrement le premier prêt du stade (136,5 M€ tout de même), en mars 2017.

Nice va normalement concrétiser les arrivées de Balotelli et Belhanda, après celles de Dante et de leur entraîneur Lucien Favre, alors que l’OM pourrait faire quelques coups, à la suprise générale, 2 jours après l’annonce du futur rachat du club par un millionaire américain… Monaco de son côté, semble avoir trouvé ce qui lui manquait l’année dernière, avec plusieurs recrutements bien ciblés et retours de prêts ambitieux. L’OL est donc très loin d’être assuré de terminer à la deuxième place. Il y a même un risque de tomber du podium, ce qui serait un gros échec et un risque relativement conséquent pour la pérennité économique du club à moyen-terme…

________________

8 h 00

La réunion commence. Et JMA prend tout le monde par surprise. « Changement radical de stratégie, les amis ! L’OL entre dans une nouvelle ère, et on ne peut plus gérer l’institution comme si nous étions impassibles et imperméables à cet élan, chaque jour plus fort, qui nous vient des supporters, qui sont ceux qui font vivre et qui nourrissent ce club… Ce que je vais dire va vous peut-être vous choquer, mais je vais vous demander de me faire confiance aveuglément sur ce coup-là… » Personne ne dit mot, pendant une bonne demi-douzaine de secondes, avant que Jean-Mich’, comme certains l’appellent, ne poursuive…

« Il nous faut repenser complètement la stratégie du club et faire venir au moins 1 joueur de calibre international dès ce mercato ! Et je parle pas d’internationaux espoirs de je-ne-sais-où…! Vendons du rêve au supporters. C’est ce qu’ils veulent, et j’ai décidé de leur donner ce qu’ils veulent : nous allons chercher un attaquant de haut niveau, et nous allons le faire aujourd’hui même ! Florian, je vais moi-même appeller les nouveaux dirigeants chinois de l’Inter pour leur demander quelle est la situation de Stevan Jovetic. C’est mon choix. Si les choses se passent bien, je te laisserais régler le reste avec Vincent, je peux compter sur toi ? »

Le directeur de la cellule de recrutement, pas encore digne de celle du FC Séville, aquiesce d’un mouvement de la tête et jette un coup d’oeil à Bernard L., qui n’a toujours pas dit un mot. Ce dernier dirige lui-même un regard desespéré vers Bruno G., qui, face à la situation, et la rupture du statu-quo « mercato », jette son unique carte sur la table : « Président, vous m’avez donné les clés du camion, vous avez renouvellé mon contrat, et je ne vous ai demandé qu’une chose : qu’on ne recrute pas de joueur offensif d’un niveau clairement supérieur à Rachid G., car je veux en faire un titulaire indiscutable ! »

La réponse fut cinglante : « Bruno ! Si j’étais à ta place, je pense que je la fermerais très vite, et très hermétiquement. Si tu crois que personne ne s’est rendu compte que ta responsabilité est clairement engagée sur le plan tactique, alors que notre équipe a pris 8 buts ridicules en 4 matchs (dont 2 face à des promus et 1 face à Caen), tu te fourres le doigt dans l’oeil. Et si tu crois que tu vas pouvoir me faire du chantage à la démission, regarde bien le parcours de Rémi Garde après son départ de l’OL. Strasbourg n’en a même pas voulu, après Aston Villa ! J’ai failli prendre Lucien Favre y’a 8 mois. J’espère que tu ne vas pas me faire regretter de ne pas l’avoir choisi… »

Après une telle réplique, un silence assassin s’installe dans la salle de réunion. Le boss a pris sa décision. Il n’y a rien à y faire, même si le changement est brusque, et brutal… JMA reprend : « Florian, suis-moi chez Vincent, le responsable juridique… On n’a pas beaucoup de temps pour faire évoluer ce dossier…Bruno et Bernard, les « BB flingueurs », on se revoit ici à 10 heures. Pendant ce temps-là, je compte sur votre calme et discrètion. Votre président a pris les choses en main… » Les deux amis, désabusés, ne disent rien, se regardent ensuite, et se demandent ce qu’ils doivent faire pour retouner la situation à leur avantage…

_____________

10 h 07

JMA entre dans la salle de réunion. Bernard a le front tout brillant (à cause de la sueur…) et Bruno n’a pas encore vraiment réalisé ce qui vient de se passer. Quelque chose s’est rompu et il ne sait toujours pas comment réagir… Le Président ne les laisse pas engager la conversation : « J’ai parlé avec l’Inter et avec l’agent de Jovetic. On peut l’avoir dès aujourd’hui, en prêt, et en payant une option d’achat dans un an. Mais c’est pas encore fait… Le joueur était convaincu qu’il allait aller à la Fiorentina mais j’ai un peu baratiné son agent et le joueur veut parler avec Bruno avant de prendre une décision définitive. L’appel est prévu à 10 h 30. Tu te sens prêt à être convaincant, Bruno ? »

« Président, je sais pas quoi vous dire, je suis encore choqué par ce qui s’est passé il y a 2 heures, et là vous me demandez de parler à un joueur que je ne saurais pas comment incorporer dans mes plans tactiques… En plus je ne sais pas parler autre chose que français, comment pourrait-on se comprendre ? » Après quelque secondes de silence, JMA lui répond « Je vois où tu veux en venir, Bruno. On va régler ça du mieux qu’on peut avec Florian et Vincent… Mais sache bien que si on arrive à attirer le joueur, il sera là pour jouer, et j’espère pour toi qu’il sera à l’aise dans ton équipe, sinon je saurai y remédier… »

Avant que JMA ne reparte, Bernard pose la question que JMA avait élucidé jusqu’alors : « Et qu’est-ce qu’on fait alors avec ce jeune attaquant, Mateta, au gabarit physique très imposant qui pourra jouer en pivot, comme mon regretté « fils spirituel », j’ai nommé le grand Bafétimbi G. ??? » Bruno retrouve ensuite un peu de confiance : « Et le joueur que voulait absolument Gérard, cet ailier puissant paraguayen en échec depuis 4 ans…? Va-t-on accepter l’option d’achat obligatoire de 15 ME ? » JMA répond alors : « Donnons-nous jusqu’à midi pour voir comment avance le cas Jovetic… On ne referme aucune piste pour l’instant… »

___________

11 h 40

Pour la deuxième fois de la matinée, JMA entre en trombe dans la salle de réunion. Cette fois-ci, son sourire va d’oreille à oreille et, sous le coup de l’émotion (et pas mal d’euphorie), il crie presque : « c’est fait à 90% pour le yougo ! Vincent négocie les derniers détails du transfert avec l’Inter et le contrat avec l’agent du joueur. Il est en chemin pour la visite médicale !! On l’a fait ! On a notre attaquant star pour jouer avec Nabil, Alex et les autres… » Le visage blanc et livide de Bruno vient lui rappeler le problème dans lequel il met son entraineur…

« Ça va bien se passer Bruno… Tu auras toujours Rachid et Maxwell à ta disposition. Je pense que ça va pas si bien se passer avec Mathieu, qui va mal prendre le changement définitif de son statut au club, mais il ne sera pas de trop pendant les 4 prochains mois avec la Ligue des Champions, n’est-ce pas ? En tous cas, c’est le message que je veux que tu lui fasses passer à l’entraînement, même s’il va en tribune une fois sur deux… Ça lui apprendra à refuser les offres turques, chinoises et mexicaines, comme celles qu’il a eu cet été… Je pense qu’il les verra d’un autre oeil en janvier… »

Bernard sort alors de ses gonds. Il commence à bégayer, devenir rouge saumon, puis rouge écarlate. Il est toujours aussi brillant, avec ces sueurs (désormais des sueurs froides), qui parcourent son corps, qui n’a plus rien d’un corps de sportif de haut niveau… « Et je dis quoi maintenant au jeune de Châteauroux ? Il a séché l’entrainement pour qu’on le prenne et, là, sur un coup de tête présidentiel, on va lui fermer la porte ? Et qu’est-ce qu’on va faire avec notre équipe de CFA qui n’a aucun numéro 9 ? Les autres sont trop jeunes ou sont des ailiers qui perdent leur temps à ce poste… Bruno a même reçu un appel de Gaëtan Perrin, qui lui a demandé s’il comptait sur lui cette saison… »

JMA enchaîne : « Vous savez, j’adore le petit Kalulu, et c’est lui qui va prendre la place de Valbuena cette saison, d’ailleurs… J’espère que tu prends des notes Bruno… Ce jeune Perrin, son but contre Nantes nous a fait du bien, mais il faut qu’il joue, comme Del Castillo qu’on a prêté à Bourg… (après quelques secondes de silence) Bernard, Châteauroux veut qu’on leur prête le joueur dans la foulée de l’achat, n’est-ce pas ? Est-ce que tu peux leur proposer de recevoir Gaëtan, en leur disant que c’est le nouveau Fiorèse, au lieu de ce Mateta…? Et Bruno, est-ce que tu peux parler, tout de suite, à Gaëtan, et lui proposer d’avoir du temps de jeu en prêt, le mettre au défi de démontrer en quelques mois qu’il a le niveau pour jouer à un niveau supérieur à la CFA…? »

__________

13 h 37

« Re-bonjour à tous, et bonjour à toi, Gérard… Tu as l’air en forme cet après-midi… J’ai une nouvelle à t’annoncer. C’est parti de ma propre initiative, un peu comme Mathieu V. il y a un an, bon, tu n’étais pas là… J’ai arrangé le transfert de Stevan Jovetic de l’Inter. Il arrive dans une heure pour la visite médicale et j’aimerais que tu ailles le recevoir et l’accompagner, car tu es le seul à parler parfaitement anglais, et tu es la « caution internationale » de notre équipe dirigeante. Ça ne remet pour l’instant pas en cause les autres transferts. Bernard et Bruno m’ont d’ailleurs confirmé il y a 10 minutes qu’on va bien acheter pour 2,5 ME ce Mateta et qu’on leur prêtera un jeune à nous : Perrin… »

Gérard, qui sent qu’il perd la main alors qu’il n’a même pas signé son contrat, répond alors : « et qu’est-ce qu’on fait avec le joueur que je voulais, moi, l’ailier paraguayen de la Roma ? Il est déjà 14 heures et j’ai Sabatini qui me fout la pression, et tu sais que c’est pas bon pour mon coeur… Si Ghezzal et Valbuena restent au club, avec Maxwell ça fait déjà 3 remplaçants pour le trio d’attaque, donc ça tombe à l’eau, non ? Et qu’est-ce qu’on fait avec Fred, que j’ai appelé l’autre jour et qui est chaud pour revenir au club et boucler la boucle avec l’OL, après que l’histoire se soit terminée en queue de poisson il y a quelques années…? Et pour Jordan Amavi, ça marche toujours ? J’ai activé mes réseaux à Aston Villa, et y’a pas de souci pour le prêt avec option d’achat… »

« Ecoute, effectivement, je pense que pour Iturbe, ça ne se fera pas… Ça fait plusieurs jours que je faisais trainer l’affaire, je le sentais pas, et je crois que j’ai bien fait… Pour Jordan, j’ai donné mon aval à Vincent, on attend le joueur dans l’après-midi également. Quant à Fred, notre histoire s’est très mal terminé, et, en vérité, je me sens pas capable de le faire revenir, même si c’est un très bon joueur de football, et même si c’est pour une pige de 6 ou 12 mois… Je te rappelle qu’il y a également l’agent de Nilmar qui nous a dit que son joueur serait OK pour revenir 6 mois à l’OL… Cette option, je la considère très sérieusement, tu sais… Est-ce qu’il a signé quelque part ces derniers jours, d’ailleurs ? »

C’est cette fois-ci à Florian de prendre la parole, et en plus d’une réponse à la question posée, il aura une idée de génie : « J’ai parlé directement avec Nilmar hier, et il était en contacts avancés avec l’Olympiakos, mais je l’ai senti sensible à notre intérêt… Je voudrais ajouter quelque chose par rapport à l’AS Roma dont parlait Gérard… Si on ne recrute plus Iturbe, je pense qu’on devrait tout de même prendre un joueur de leur équipe… Un jeune que je connais depuis longtemps sur Football Manager et qui s’appelle Leandro Paredes… C’est un genre de Sergi Darder, un argentin, qui joue regista et qui a un gros potentiel ! »

« Florian, on n’a pas 10 ou 15 millions à mettre sur un joueur cet été, je te rappelle qu’on priorise le remboursement du premier prêt du stade dans à peine 6 mois… Comment tu veux qu’on achète ce joueur ? » Bruno, qui se demande bien ce qu’il fout dans cette réunion où il se sent inutile, commente un détail important : « Président, ça fait 10 jours que Clément Grenier est clairement moins motivé à l’entrainement, et vous avez vu ses derniers matchs… Hier, il m’a dit qu’il espérait recevoir une offre d’Italie, et aujourd’hui je vois que la presse parle de lui justement à l’AS Rome, mais il n’y a pas de contact, n’est-ce pas ?

___________

17 h 20

Clément Grenier a atterri depuis une heure à Rome. Leandro Paredes doit, lui, atterir à Lyon d’ici peu. L’argentin a accepté de partir d’Italie, à contre-coeur… Le transfert de Belhanda à Nice et le refus de Wilshere d’aller en prêt à la Roma ont permis cette transaction. Le lyonnais et le romain font l’objet d’un prêt avec option d’achat. De 10 M€ pour Grenier, et de 15 M€ pour Paredes. Un échange raisonnable… Pendant ce temps-là, Stevan Jovetic a déjà passé avec succès sa visite médicale, ainsi que Jean-Christophe Mateta et Jordan Amavi. On n’a plus qu’à attendre quelques heures pour la validation du transfert de jeune prodige argentin. Et les 4 recrues seront présentées à la presse dans la soirée…

Rachid Ghezzal, en apprenant la nouvelle, s’est mis en tête qu’il avait été trahi par le club (peut-être aidé en cela par certains membres de son entourage, et peut-être même par son mentor et entraîneur). Il est sur le point de décider de ne pas prolonger son contrat. Et JMA fera tout pour qu’il ne parte pas libre. Peut-être même que le Président l’enverra en tribune contre son gré… Des clubs anglais seront sûrement relancés dans les mois qui suivent et le joueur, privé de CAN en janvier (faute de temps de jeu), partira peut-être au mercato d’hiver, direction la Premier League, profitant d’un reste de notoriété, et l’OL d’une indemnité de transfert réduite, mais d’un pourcentage à la revente élevé…

Mathieu Valbuena, lui, a le moral complètement dans les chaussettes. Il sait qu’il est la 6ème option offensive, et que Mateta et Kalulu lui collent aux basques… Il se demande s’il a bien fait de rejeter ces contrats exotiques quelques semaines plus tôt… Il reste dans le Top 3 des salaires à l’OL (avec Lacazette et Jovetic) mais est relégué définitivement dans la hiérarchie sportive… Si les choses se passent mal, il acceptera certainement d’être le joker d’un club français moyen, ou plus sûrement (étant donné que le public français ne veut apparemment plus de lui), il partira lui aussi l’hiver venu, direction l’Asie, et la péninsule arabique ou la Chine…

De leur côté, Fred continuera à enquiller les buts (mais pas seulement) au Brésil, Nilmar aura peut-être tenté une nouvelle aventure européenne après l’OL et Villareal, alors que Juan Iturbe restera sûrement à la Roma après le départ d’un concurrent à son poste (Federico Ricci à Sassuolo). Mateta jouera en CFA tout en s’entraînant et en faisant plusieurs apparitions avec l’équipe première. Gaëtan Perrin montrera son talent en National, ce qui attirera sûrement l’attention de clubs de L2 en janvier ou en juillet prochain… Et Bruno aura 4 mois pour démontrer (ou pas) qu’il peut conduire au succès une équipe digne du Top 16 européen :

Mercato-fiction 4

 

________

Si cet article vous a plu, n’hésitez pas à vous abonner par email ou Twitter, ici : 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s