Quel est le meilleur poste de Clément Grenier à l’OL ?

ol-aulas-pousse-ouvertement-grenier-vers-la-sortie-iconsport_jpt_070516_08_28147820

Le cas Grenier est complexe. À 25 ans, le milieu lyonnais est passé du statut de grand espoir à celui de remplaçant sur le départ… Après avoir été comparé à Juninho (suite à quelques beaux coup-francs et frappes lointaines), juni_grenieril enchaîne désormais les pénalités de rugby, malgré quelques heureuses exceptions… Celui qui rappelait Kaká à ses débuts, un grand meneur (1,86m), aux grandes enjambées et belles passes en profondeur, est devenu un joueur qui rate beaucoup trop et ne créé presque jamais le danger dans la défense adverse…

jean-michel-aulas-clement-grenier-11-07-2013-presentation-du-nouveau-joueur-de-lyon-20130714093717-8678Ajoutez à cela plusieurs blessures importantes depuis plus de deux ans, deux fortes augmentations de salaire négociées au bon moment, des déclarations répétées sur un possible départ (depuis 3-4 ans…), une réputation de fumeur et buveur, des reproches dans la presse sur un supposé manque de soutien du club lors d’un grave problème de santé (staphylocoque), un récent mano a mano avec le président, qui a affirmé que le joueur est sur la liste des transferts, et on obtient une jeune carrière déjà en dents-de-scie, et un statut d’indésirable au club…

b6bxrtviiaavoqiLes carrières de Mourad Meghni, Camel Merien, Marvin Martin et d’autres, n’ont jamais décollé, à force d’être régulièrement comparés à Zizou… Trop de responsabilités à porter, trop de pression médiatique, et probablement pas assez de talent… En sera-t-il de même pour Clément Grenier ? Lui qui, après avoir été quasiment vendu à Nice pour quelques millions d’euros à l’été 2012, est ensuite devenu la coqueluche des supporters lyonnais, et a même fêté ses premières sélections en équipe de France… Mais ses prestations désormais insipides trouvent-elles leur origine dans son niveau intrinsèque, son statut au club, ou plutôt dans son positionnement sur le terrain…? Et si l’on suit cette dernière hypothèse, demandons-nous quel est le poste idéal pour Clément Grenier à l’OL ?

________

Clément Grenier est-il un 10 ?

________

1465067_olympique_lyonnaisC’est en tous cas ce dont le joueur lui-même est apparemment convaincu… C’est là où il a joué environ 50% du temps depuis ses débuts, dans un 4-2-3-1 (délesté de Pjanic, et avec Ederson et Gourcuff blessés…), ou dans un 4-4-2 losange, où Garde l’a régulièrement fait jouer à ce poste,en l’absence de Gourcuff… Et on peut dire que c’est un échec… Énormément de déchet, des difficultés à se retourner, à jouer vite et juste face au pressing adverse, effacer les adversaires en « 1 contre 1 », et très peu décisif dans le jeu, comme l’indiquent ses statisques (hors coup-francs)… Là où Kaká avait la capacité d’accélerer le jeu, par ses courses, par ses passes, et pouvait se sortir de situations difficiles dans des petits espaces, le milieu lyonnais est à la peine…

Malgré cela, cet été, en cas de départ de Valbuena et Ghezzal, on serait presque tenté de voir l’OL revenir au 4-4-2 losange, et Grenier apparaitrait à nouveau comme l’homme à relancer à ce poste de 10… Mais les mêmes causes provoquant les mêmes effets, ce serait certainement une nouvelle déception. Et dans le cas d’un 4-2-3-1, Grenier serait certainement utilisé au poste de 10, mais s’il était exempté de rempli défensif (la panacée pour lui, où il aurait peut-être un meilleur rendement), les ailiers seraient obligés de défendre énormément (une sorte de 4-4-1-1), ce qui n’est pas désirable avec Fékir dans nos rangs…

________

Clément Grenier est-il un milieu relayeur efficace ?

________

2048x1536-fit_gueida-fofana-clement-grenier-pourraient-participer-premier-match-ligue-1-mercredi-face-bastiaC’est en tant que milieu relayeur que Grenier a également souvent joué ces dernières années, que ce soit dans le 4-4-2 losange ou dans le 4-3-3 mis en place par Genesio depuis janvier 2016 (également utilisé lors de la saison 2011-12 et une partie de la saison 2012-13 (avant le passage au losange). A son crédit, on reconnaitra une période pleine de réussite au poste de milieu relayeur droit (pendant que Fofana s’affirmait côté gauche), lors de la saison 2013/14, mais ceci ne représente que quelques matchs à peine, le joueur ayant surtout joué au poste de 10 (en l’absence de Gourcuff), avant de se blesser en mars 2014…

clement-grenier-13-01-2016-psg-lyon-1-4-de-finale-coupe-de-la-ligue-20160114100643-2133De retour après 2 années agrémentées de nombreuses blessures (mars 2014 – décembre 2015), ses apparitions ne sont pas convaincantes (et l’ont amené au banc de touche) : manque d’intérêt pour les tâches défensives, difficultés à être un premier chaînon offensif efficace, prendre le jeu à son compte et dicter le tempo (trop pressé par l’adversaire, et trop loin des deux ailiers et de l’avant-centre). Il n’a pas non plus montré sa capacité à occuper l’espace libre devant lui de manière opportune pour faire le lien et soutenir l’unique attaquant, comme peut le faire un Darder par exemple, qui multiplie les allers-retours dans la verticalité…

_______

Clément Grenier peut-il jouer en double-pivot ou occuper l’aile ?

_______

Clément Grenier a fait quelques apparitions sur l’aile, notamment en décembre et janvier, avant l’explosion de Maxwell Cornet à ce poste… L’intérim du joueur côté gauche a été agrémenté de sorties médiatiques insistantes, parlant du sacrifice du joueur, l’effort consenti pour le collectif, qui ont été du plus mauvais goût et ont rappellé au public que jouer sur le côté ne convient pas aux objectifs personnels du joueur (la sélection nationale, un futur départ…) On a d’ailleurs vu, malgré plusieurs passes décisives, que son manque d’agilité et de capacité à effacer un adversaire en « 1 contre 1 » lui rendent la tâche difficile… N’est pas Payet qui veut…

capture-decran-2014-01-06-a-11Mais beaucoup oublient que le joueur a débuté sa carrière en jouant principalement milieu axial dans un double-pivot, avec Rémi Garde aux commandes, en 4-2-3-1… Il n’y avait pas fait mauvaise impression lors de la saison 2011/12 (et parfois lors de la saison suivante), sans être pour autant extraordinaire, avec à ses côtés, Gonalons, Källström ou encore Fofana… C’est peut-être ici que se trouve la clé de l’analyse du meilleur positionnement possible du joueur : c’est-à-dire l’idée que plus le joueur est bas, moins il est exposé à un pressing intense, et plus il a de temps pour faire les bons choix et avoir de la réussite dans l’exécution… (Comme un Granit Xhaka à Mönchengladbach, vendu 40 ME à Arsenal…)

o_20160307150955_kroos_y_modric_regresan_a_una_convocatoria_sin_mayoralLa volonté de Genesio de jouer, entre autres, en 4-2-3-1 cette saison, pourrait lui rappeller ces bons souvenirs, mais la présence de Gonalons, Tolisso, Darder et Ferri (sans parler de Tousart et Kemen) laisse penser que Genesio, dans un 4-2-3-1, utiliserait Grenier au poste de 10, avec les difficultés décrites plus haut…  Mais dans un 4-3-3, avec donc 3 places au milieu, Grenier pourrait-il prétendre jouer à ce poste de sentinelle ? Y exprimerait-il au mieux ses qualités ? Suivrait-il l’exemple de Kroos au Real Madrid, et de Pjanic bientôt à la Juventus ?

________

Clément Grenier peut-il devenir un regista ?

________

article-2535200-1783aa8c000005dc-822_306x442D’autres joueurs avant lui (Pirlo en est l’exemple ultime) ont été baladés au poste de 10, puis excentrés, puis positionnés en relayeur, mais n’ont jamais donné la pleine mesure de leur talent, jusqu’à ce qu’ils soient utilisés dans un rôle de regista : devant la défense, en organisateur de jeu reculé, plus libres de leurs mouvements, avec plus de temps pour dicter le tempo, pour effectuer les passes nécessaires (transversales ou passes axiales en profondeur) et ainsi casser les lignes. La qualité de passes et la vision de jeu de Grenier joueraient en sa faveur, avec le jeu face à soi. Avoir plus de temps à disposition pourrait se révéler être la clé, comme cela l’a été pour d’autres avant lui…

grenier_duelDe plus, attribuer au joueur un rôle spécifique et sur mesure serait la meilleure manière de lui montrer qu’il est valorisé, ce qui le motiverait à s’adapter à ce profil… Cela obligerait le joueur à accepter de multiplier les interventions défensives, mais en est-il capable ? Une rapide analyse tend à montrer que son implication défensive est corrélée à son positionnement sur le terrain : plus il est haut, plus il considère qu’il ne doit pas gaspiller son énergie à défendre (d’où la nonchalance visible), et plus il est bas, plus il se montre agressif lors des phases défensives, comme à Lille il y a quelques mois (l’unique exemple récent, avec d’ailleurs un carton rouge à la clé), ou entre 2011 et 2013… On peut donc espérer que le joueur puisse assumer un tel rôle reculé… De là à ce que l’idée passe par la tête de Bruno Genesio, il y a un énorme pas…

_______

La meilleure place de Grenier est-elle ailleurs qu’à l’OL ?

_______

arsene-wenger-manages-a-smile-pic-getty-899923891Mais l’option la plus avancée actuellement celle du départ, renforcée par les déclarations des uns et des autres…. L’agent du joueur a démarché lui-même l’Inter, le Milan AC et Arsenal, et a obtenu des réponses négatives. Des clubs étrangers de second plan se sont renseignés : Middlesbrough et Sunderland en Angleterre, Palerme en Italie, un club russe, et le bout d’une rumeur d’un intérêt du Borussia Mönchengladbach, assurément le club le plus huppé du lot, mais qui a déjà recruté à ce poste… Le joueur n’a donc aucune porte de sortie convaincante, lui qui disait il y a encore quelques semaines qu’il espérait retourner en équipe de France au plus vite…

Si l’ambiance à l’OL continue à être tendue, le joueur choisira probablement de partir pour trouver du temps de jeu et un club où il soit désiré [voir image], d’après ce qu’il a exprimé récemment… Un transfert serait logiquement peu avantageux pour le club, étant donné qu’un joueur qui a si peu joué et n’a pas été étincelant ne vaut pas plus que quelques millions d’euros, lui qui avait une « valeur » supposée d’environ 15-20 ME il y a 2 ans… Mais cela garantirait au club de rompre définitivement un contrat très rémunérateur pour le joueur, mais très lourd pour les finances de l’OL (un peu plus de 4,5 ME de coût annuel)…

Ce dernier ne serait peut-être pas contre un prêt, pour retrouver du temps de jeu, et attirer ensuite (en 2017) des clubs plus huppés, à un an de la fin de son contrat, ou revenir à l’OL dans la peau d’un titulaire en puissance (et signer une nouvelle prolongation ?)… Beaucoup de jeunes joueurs, quelques temps après avoir quitté leur club formateur, se rendent compte qu’ils avaient peut-être une trop haute estime de soi-même, et réussissent à rebondir, après une forte remise en question et une nouvelle approche psychologique beaucoup plus modeste. Espérons que ce soit le cas du numéro 7 de l’OL…

______

Si cet article vous a plu, n’hésitez pas à vous abonner par email ou Twitter, ici : 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s