L’économie de l’OL (2/4) Un bénéfice de 15 M€ pour l’OL en 2015-16 ?

aulas-garde-le-sourire-sur-le-mercato_159430

Le 30 juin est la date fatidique pour un grand nombre de clubs de football en France. Bénéfice pour certains, déficits pour d’autres, comme pour l’OL qui a accumulé plus de 150 M€ de déficits depuis une demi-douzaine d’années. Avec comme contre-parties, des engagements de ventes de joueurs, envers la DNCG, avant cette fameuse date, comme il y a 3 ans, avec la vente d’Anthony Martial à Monaco, regrettée par beaucoup. Certains (qui travaillent dans des journaux parisiens ?) avancent encore cette année que l’OL doit à nouveau vendre un joueur dans les 10 prochains jours, même si JMA a clairement démenti ces affirmations, lui, dont la parole n’est pas toujours d’évangile…

Analysons les chiffres économiques et financiers de l’OL, sur la base des données des 3 premiers trimestres (publiées dans les communiqués officiels) et des déclarations obtenues ici ou là, et faisons une prévision du résultat d’OL Groupe, arrêté au 30 juin, pour comprendre un peu mieux la situation actuelle (dont le cas Umtiti), et éventuellement les possibilités de participer au mercato de manière plus active…

CET ARTICLE NE PRÉTEND PAS DONNER DES CHIFFRES DÉFINITIFS ET CERTIFIÉS, C’EST UNE PRÉVISION BASÉE SUR LES 3 PREMIERS TRIMESTRES PUBLIÉS. SI VOUS N’AVEZ CONFIANCE QUE DANS LES CHIFFRES OFFICIELS, ATTENDEZ ENCORE QUELQUES SEMAINES…

[UN TABLEAU RÉCAPITULATIF CHIFFRÉ SE TROUVE À LA FIN DE CET ARTICLE]

_____

PRODUITS DES ACTIVITÉS (« RECETTES »)

_____

  • BILLETERIE (~28 M€)

Les recettes de billeterie devraient passer de 11 ME à 28 M€, gonflées par la Ligue des Champions (+2,5 M€) au premier semestre, et par le passage au Parc OL, au second semestre (2 M€ de recettes en moyenne par match, 10 matchs joués). Très encourageant quand on considère qu’il y aura au moins 12 matchs de plus au Parc OL la saison prochaine.

  • PARTENARIATS ET PUBLICITÉ (~24 M€)

Des recettes qui devraient être en légère progression, et cette fois, ce n’est plus grâce à un »signing fee » de 3 M€ correspondant à un accord de catering avec Sodexo pour le Parc OL, en 2014-15. Des partenariats renouvelés en cours de saison en majorité, et certainement mieux valorisés pour l’OL. On pense à Hyundai (sponsor maillot principal) et Groupama, qui va sponsoriser le centre de formation à Meyzieu et le centre d’entrainement à Décines. Des recettes qui devraient passer de 22 à 24 M€ cette année, en attendant une nouvelle progression la saison qui vient.

  • DROITS TV ET MARKETING (~85 M€)

C’est la principale source de recettes de l’OL pour l’instant, qui a profité cette année des revenus de la Ligue des Champions, et le fera également la saison prochaine. Un revenu national stable avec la LFP (44-45 M€) et un revenu européen qui devrait être au minimum de 40 M€. Une augmentation de 46 à 85 M€ d’une année sur l’autre. En espérant jouer l’Europe l’année prochaine au deuxième semestre (un 1/8ème de LDC ou d’Europa League), pour voir une nouvelle augmentation des revenus télévisés de l’OL.

  • PRODUITS DE LA MARQUE (~19 M€)

Il s’agit des produits dérivés et des droits d’image, en particulier, qui sont en nette progression, notamment avec le nouveau mégastore au Parc OL, mais qui se développe rapidement du côté de la location des espaces (de conférence, séminaires, etc…) mais aussi du stade comme tel (2 finales européennes de rugby et 5 matchs de l’Euro 2016) qui vont faire passer les revenus de cette catégorie, de 17 à au moins 19 M€ cette année.

  • PRODUITS DES CESSIONS DE JOUEURS (~32 M€)

Une forte augmentation, de 7 à 32 M€, expliquée en bonne partie par le départ de Clinton N’Jie vers Tottenham (13 M€ + 3 M€ de bonus), et 8 M€ d’intéressement sur le transfert d’Anthony Martial de Monaco à Manchester United, qui devrait d’ailleurs génerer 2 M€ supplémentaires en août ou septembre après avoir marqué quelques buts supplémentaires avec son club. On a ajouté ici les 0,5 ME qui reviennent à l’OL après le transfert de Miralem Pjanic de la Roma à la Juventus.

POUR UN TOTAL DE 188 M€ DE « RECETTES » (vs. 103 M€ LA SAISON PASSÉE)

_____

CHARGES D’EXPLOITATION (« DÉPENSES »)

_____

  • FRAIS DE PERSONNEL (~95 M€)

Un poste de dépenses qui a significativement augmenté depuis la saison dernière (75 M€), de par les revalorisations de plusieurs joueurs, ainsi que de Mathieu Valbuena, qui a remplacé Yoann Gourcuff comme joueur le mieux payé du club. Un total qui aurait pu être encore plus élevé si Bisevac, Rose et Beauvue n’étaient pas partis en janvier. À noter qu’une partie importante de la masse salariale (15-20%) est liée aux performances individuelles et collectives (comme la qualification directe pour la Ligue des Champions).

  • IMPÔTS ET TAXES (~4 M€)

En diminution par rapport à l’année dernière (5,4 M€), dont le premier semestre avait encore été l’objet de la « taxe à 75% ». Un poste de dépense qui devrait être stable ou en légère progression l’année prochaine.

  • AMORTISSEMENTS DES CONTRATS DE JOUEURS (~13 M€)

En légère augmentation également (12 M€ l’année passée), malgré le départ de certains joueurs il y a un an, du fait de l’arrivée de Valbuena et Darder (presque 5 M€ à eux deux). Mais cette catégorie reste dans un rang largement raisonnable, surtout si l’on se rappelle de certaines années où ce total était très supérieur, notamment lors de l’exercice 2010/11 (plus de 40 M€).

  • PERTE D’ACTIFS-JOUEURS TRANSFÉRÉS (~6 M€)

Lors de l’exercice 2014-15, tous les joueurs transférés étaient formé au club (ou dans certains cas, il s’agissait de bonus de joueurs transférés antérieurement), raison pour laquelle aucun actif-joueur n’avait été « perdu ». Cette saison, les départs de Beauvue et de Bisevac correspondaient à une valeur comptable de ces joueurs d’environ 6 M€.

  • ACHATS ET CHARGES EXTERNES (~41 M€)

En nette augmentation (30 M€ l’année dernière), du fait de la participation à la Coupe d’Europe et aux frais beaucoup plus élevés lors des matchs au Parc OL, avec en moyenne 0,9 M€ de charges par match, que le club espère réduire, peut-être à 0,8 ou 0,7 M€ par match dans un premier temps, tout en augmentant légèrement les recettes. Certains frais et certaines activités spécifiques aux derniers mois à Gerland et aux premiers mois d’exploitation à Décines ont surement fait enfler la note de ce poste de dépense, qui augmentera à nouveau la saison prochaine.

  • AUTRES (~13 M€)

Il s’agit en particulier du résultat financier, donc du paiement d’intérêts de certains prêts et autres charges financières, dont des amortissements (on rappelera que l’OL dispose, entre autres, d’une ligne de crédit, d’un montant maximum de 34 M€, de la part d’un consortium de banques, remboursable en septembre 2017), ainsi que de l’amortissement du Parc OL, qui est normalement déjà initié, ce qui devrait alourdir de plusieurs millions d’euros ce total, à moins d’une surprise… Ces dépenses ont vocation à augmenter dans le budget de l’OL, l’année prochaine…

POUR UN TOTAL DE 172 M€ DE « DÉPENSES » (vs. 125 M€ LA SAISON PASSÉE)

______

CONCLUSIONS

Pour la première fois depuis très longtemps, 7 ans exactement, c’est-à-dire l’exercice 2008-2009, l’OL est bénéficiaire ! (et assez largement !) Un bénéfice dû en bonne partie à la participation en Ligue des Champions et la forte augmentation des recettes de billeterie. On attend l’année prochaine une nouvelle augmentation des recettes de billeterie, ainsi que celles de « partenariats et publicité », et des « produits de la marque » (produits dérivés, image, et utilisation des espaces du Parc OL, entre autres…), accompagnée d’une maitrise des dépenses, notamment des « achats et charges externes », de la masse salariale et des amortissements des contrats de joueurs.prévision résultat 2016

En relation au mercato estival, on observera que la marge est très faible pour l’OL, avec « seulement » 15 M€ de bénéfice, d’après les calculs proposés. Mais combien de trésorerie ? Celle correspondant au bénéfice a pu être déjà affectée à des investissements durant l’année qui s’est écoulée (en plus de ceux déjà nommés), auquel cas elle pourrait être minime… On comprend peut-être aussi mieux pourquoi l’OL se concentre sur des pistes « moins prioritaires » en ce mois de juin, comme Maciej Rybus, au profil identitique à celui de Raphael Guerreiro, avec peut-être moins de qualités et de potentiel, mais qui avait l’avantage d’être libre…

On comprend aussi qu’une vente d’un joueur de l’OL (comme Umtiti) n’est pas « obligatoire » mais qu’elle permettrait de ne pas se retrouver « sur la paille » cet été, et ainsi de recruter un ou plusieurs joueurs… En effet, si l’OL dépensait cet argent, il se retrouverait sans trésorerie et avec une ligne de crédit épuisée, donc un risque pour l’entreprise… Cependant, on attend de l’OL que le club se sépare prioritairement des joueurs qui ne se sont pas imposés ou qui présentent un rendement très inférieur à ce qui est attendu et espéré d’eux, 2 milieux offensifs internationaux francais, pour ne pas les nommer, ainsi que 2 défenseurs centraux qui ont déjà montré leurs limites à l’OL…

On attend donc que l’OL fasse le nécessaire en juillet et août, d’autant plus que l’on sait que les choses sérieuses commenceront à partir de cette saison : nouvelle importante augmentation du chiffre d’affaire à prévoir, mais début des paiements d’intérêts sur des prêts d’un total de 250 ME…

______

Du côté des investissements et du bilan (sans s’y attarder et risquer à faire trop d’hypothèses), on notera que l’on sait depuis un an que l’OL a fait appel à un architecte d’intérieur pour décorer le stade et en particulier les salons et loges, sur fonds propres (pour moins de 10 M€, selon JMA), et que la construction du Centre d’entrainement (Décines) et du Centre de formation, à Meyzieu(pour un coût total de 22 M€), a imposé que l’OL apporte sur fonds propres la majeure partie des 8 M€ que le prêt de la banque Groupama n’a pas couvert (soit 14 M€). On ne sait pas si ces investissements ont été fait avec la trésorerie correspondant au bénéfice observé lors de cet exercice ou plutôt en effectuant un nouveau tirage du « prêt syndiqué » (jusqu’à 34 M€, comme dit plus haut), ce qui est le plus probable…

_____

Si cet article vous a plu, n’hésitez pas à vous abonner par email ou Twitter, ici :

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s